Altaplana, world of Francois Schuiten and Benoit Peeters

Encyclopédie impossible et infinie du monde créé par Schuiten & Peeters

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Menu principal

Menu principal

Parcourir le dictionnaire

Parcourir par ordre logique:
Personnes | Cités | Albums | D'autres sujets

Parcourir par ordre chronologique :
Chronologie | Chronologie Obscure | Nouvelles pages

Parcourir par ordre alphabétique:
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | XYZ

François Schuiten et Benoît Peeters

Visitez aussi

Visitez Catalogue

Visitez Office des Passages

Visitez Atlantic 12

Visit Fonds Schuiten

Bibliothèque de Solvay

La Bibliothèque Solvay est une pièce remarquable, située dans l'Institut de Sociologie de Bruxelles et récemment restaurée dans sa splendeur d'antan. Il est également certain qu'elle a un lien avec les Cités Obscures. Elle pourrait être l'un des points terminaux du Passage utilisé par Mary Von Rathen pour visiter notre monde. Il est également possible que le musée A. Desombres et/ou le Fondation Koelber comprennent une pièce identique 1).

La Bibliothèque Solvay a été inaugurée le 16 novembre 1902, lors de l'installation de l'Institut de Sociologie de l'Université de Bruxelles.

Le sociologue Emile Waxweiler est chargé de définir l'organisation du bâtiment à la lumière des nouvelles théories sur l'enseignement universitaire. Il plaça donc la bibliothèque au centre, et l'entoura de nombreux bureaux. Ces salles devaient inciter les étudiants et les enseignants à la réflexion individuelle et permettre l'apprentissage par l'émulation.

Constant Bosmans et Henri Vandevelde, deux célèbres architectes bruxellois, dessinent les plans et supervisent la construction, financée par Ernest Solvay.

En 1967, l'Institut de sociologie, ainsi que plusieurs autres institutions scientifiques, déménagent près du campus universitaire du Solbosch. La presse universitaire a ensuite utilisé le bâtiment jusqu'à 1981.

Ensuite, le bâtiment a été abandonné, a été la proie des vandales et a été laissé à l'abandon jusqu'à 1993.

En 1988, un regain d'attention pour ce joyau de l'architecture et des arts décoratifs bruxellois a fait naître un nouvel espoir : la Bibliothèque Solvay a été classée monument historique avec un ordre de conservation, et le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a demandé à l'Agence de développement régional de Bruxelles de restaurer le bâtiment.

En 1989, l'A.R.B.D. a obtenu un bail de 99 ans du propriétaire du bâtiment, à savoir la Ville de Bruxelles.

Une restauration minutieuse a débuté en mars 1993, dans le but de redonner à la Bibliothèque Solvay l'aspect qu'elle avait au début du siècle. Le bâtiment, fidèlement restauré, a donc été inauguré pour la deuxième fois le 27 mai 1994 1994 AD .

Parc Léopold, Bruxelles

La Bibliothèque Solvay, restaurée en 1994, est située dans le Parc Léopold, à Bruxelles.

Ce parc public, classé en 1976, abrite encore une série de constructions qui témoignent du riche passé architectural bruxellois de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

Le parc Léopold appartenait à l'origine au chevalier Dubois de Blanco, un descendant de la noble famille Eggevoort.

En 1851, la Société royale de zoologie a acheté le domaine, qui a été transformé en jardins zoologiques. Malheureusement, une gestion négligente et une épidémie en 1876 ont rapidement conduit à la faillite. La ville de Bruxelles a donc pu racheter le domaine. Un an plus tard, l'État belge acquiert le couvent des Rédemptoristes situé à côté du parc et le transforme en Musée d'histoire naturelle.

En 1880, à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance de la Belgique, le parc est rebaptisé du nom des deux premiers rois des Belges. La Ville de Bruxelles décide que le parc sera désormais ouvert au grand public et utilisé pour des foires.

Entre 1887 et 1908, le parc Léopold a accueilli les serres du Service des Plantations de la Ville de Bruxelles ainsi que les collections du botaniste-explorateur bruxellois Jean-Jules Linden.

L'aube du 20e siècle donne au parc l'occasion d'asseoir son pedigree grâce à la création d'un parc scientifique. Cette innovation est rendue possible par le parrainage de trois industriels - Ernest et Alfred Solvay, et Raoul Warocqué - et de trois banquiers - Georges Brugmann, Fernand Jamar, et Léon Lambert. Plusieurs autres institutions scientifiques sont créées à cette époque : Les instituts de physiologie, d'hygiène, de bactériologie et de thérapeutique, l'institut d'anatomie et d'histologie, l'institut de sociologie et l'école de commerce. La province de Brabant y ajoute plus tard l'Institut Pasteur.

En 1921, l'ULB a déménagé dans la plaine du Solbosch où les institutions scientifiques ont été regroupées. Certains des bâtiments du parc Léopold sont démolis, d'autres reçoivent une nouvelle affectation.

Malgré tous ces changements, le Parc Léopold conserve le caractère qu'il avait au début du 20e siècle, et dont la Bibliothèque Solvay est un témoin prestigieux.

Extérieur

Intérieur

Voir aussi

Passage

Le site Albert Caserne semble être lié au site A. Musée Desombres , mais seulement de l'intérieur. L'extérieur est lié à la Bibliothèque Solvay 2).

L'extérieur de la Caserne Albert
L'extérieur de l'immeuble de l'Aubrac
L'extérieur de la Bibliothèque Solvay
L'extérieur de l'immeuble de l'Aubrac
L'extérieur de la bibliothèque Solvay