Altaplana, world of Francois Schuiten and Benoit Peeters

Encyclopédie impossible et infinie du monde créé par Schuiten & Peeters

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Menu principal

Menu principal

Parcourir le dictionnaire

Parcourir par ordre logique:
Personnes | Cités | Albums | D'autres sujets

Parcourir par ordre chronologique :
Chronologie | Chronologie Obscure | Nouvelles pages

Parcourir par ordre alphabétique:
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | XYZ

François Schuiten et Benoît Peeters

Visitez aussi

Visitez Catalogue

Visitez Office des Passages

Visitez Atlantic 12

Visit Fonds Schuiten

Töpffer, Rodolphe

Portrait de Rodolphe Töpffer Rodolphe Töpffer était le fils du peintre Wolfgang Adam Töpffer, un émigrant allemand qui s'était installé à Genève, en Suisse. Malheureusement, en raison d'un défaut oculaire, Rodolphe n'a pas pu, dans un premier temps, faire carrière dans les arts visuels comme son père. Il se consacre plutôt à la littérature, écrivant de courts textes tels que “La bibliothèque de mon oncle”, “Nouvelles genevoises” et, surtout, “Voyages en zig-zag”, récits de ses promenades en Suisse. Töpffer étudie à Paris et devient enseignant, travaillant dans plusieurs écoles de Genève, et devenant professeur titulaire de rhétorique à l'Académie des Belles-Lettres de Genève. En 1825, il fonde un pensionnat pour les enfants de boys.1)

Image de Rodolphe Töpffer

Töpffer est surtout connu pour ses “histoires en images”, considérées comme les premières du genre de la bande dessinée. Il a créé six titres, “Histoire de M. Jabot” (1833), “Monsieur Crépin” (1837), “Les Amours de M. Vieuxbois” (1839), “Monsieur Pencil” (1840), “Le Docteur Festus” (1840), “Histoire d'Albert” (1845) et 'Histoire de M. Cryptogame' (1845). Après la mort de Töpffer en 1846, ont été anthologisées à titre posthume dans la série de volumes intitulée “Histoires en Estampes”. Une histoire laissée inachevée par Töpffer est “Brutus Calicot”, dont le manuscrit est conservé à la Bibliothèque universitaire de Genève. Une autre publication de Töpffer est “Essais d'autographie”. (1842).2)

Les histoires en images de Töpffer ont eu une influence sur nombre des premiers artistes “comiques”, tels que Christophe, Wilhelm Busch et Cham. Son “M. Vieuxbois”, traduit par “Obadiah Oldbuck”, a été la première bande dessinée publiée en Amérique, en 1842. 1842. 3)

Images

Image par Rodolphe TöpfferImage par Rodolphe Töpffer

Voir aussi