Altaplana, world of Francois Schuiten and Benoit Peeters

the impossible & infinite encyclopedia of the world created by Schuiten & Peeters

User Tools

Site Tools


Sidebar

Main menu

Browse dictionary

Browse in logical order:
Persons | Cities | Albums | More...

Browse in chronological order:
Timeline | Obscure Timeline | New pages

Browse in alphabetical order:
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | XYZ


Visit also

Visit Catalogue

Visit Office of Passages

Visit Atlantic 12


Follow us!

Visit altaplana on Facebook Visit altaplana on Google plus Visit altaplana on twitter


François Schuiten et Benoît Peeters piratés amicalement

Voilà l'ensemble des piratages amicaux et des hommages que nous avons montrés à Benoît Peeters et à François Schuiten à l'occasion de leur venue à Pierrevives fin mars. Nous avons eu très peu de temps, finalement, pour effectuer ces travaux et chacun a avancé avec beaucoup d'enthousiasme pour essayer d'étonner et de surprendre les deux auteurs.

Clara :

Dans l'optique de la réalisation d'une série dérivée destinée à un lectorat rajeuni et élargi, le dessin de “Revoir Paris” est confié à des auteurs en devenir capables de supporter des charges de travail énormes… Voilà les essais de la jeune dessinatrice sélectionnée.

Eva :

Kârinh, l'héroïne de “Revoir Paris” a disparu mystérieusement des albums. Eva profite d'une planche libre de personnages pour s'approprier les décors laissés vides et y faire évoluer ses propres animaux.

Lucas :

Dans le futur, les personnages inventés par Lucas pourront regarder dans un musée une illustration de François Schuiten et, qui sait, pénétrer à l'intérieur de celle-ci ?

Mathéo :

Et si le réseau de la Fièvre d'Urbicande prenait forme dans votre propre vie ?

Marion :

Ce qui était le futur pour l'illustrateur Albert Robida (1848-1926) fait partie de notre passé. L'année 1965 qu'il avait illustrée est reprise et remise à sa place au cœur des années 60. Marion est piratée elle-même par Clara.

Olivier :

“Le Guide des Cités” publié par Schuiten et Peeters en référence aux Cités Obscures est malicieusement devenu “le Guide des Cités à comparaître”. Le casier judiciaire des héros des Cités Obscures n'étant, hélas, pas vierge.

Lucien :

La tragique disparition de Schuiten et Peeters à Montpellier lors de leur venue à Pierresvives a incité leur éditeur à mettre en vente rapidement une édition colorisée de “La Fièvre d'Urbicande”, suscitant un tollé monstre et des records de ventes dans le monde entier.

Cette très émouvante photo restera la dernière de François Schuiten et Benoît Peeters, disparus dans des circonstances mystérieuses dans le chef-lieu de l'Hérault.

Cette disparition ne serait-elle, finalement, qu'une manœuvre perverse et une tentative indélicate pour inscrire au forceps la ville de Montpellier au cœur des Cités Obscures ?

Original article by Alain Peticlerc, published at April 19, 2017.
Read the whole story at Le blog d'Alain Peticlerc