Altaplana, world of Francois Schuiten and Benoit Peeters

the impossible & infinite encyclopedia of the world created by Schuiten & Peeters

User Tools

Site Tools


Sidebar

Main menu

Browse dictionary

Browse in logical order:
Persons | Cities | Albums | More...

Browse in chronological order:
Timeline | Obscure Timeline | New pages

Browse in alphabetical order:
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | XYZ


Visit also

Visit Catalogue

Visit Office of Passages

Visit Atlantic 12


Follow us!

Visit altaplana on Facebook Visit altaplana on Google plus Visit altaplana on twitter


Le Paris fantasmé de Schuiten et Peeters at Actua BD

Cette semaine s’ouvre à la Cité de l’architecture à Paris une exposition, “Revoir Paris”, qui confronte les originaux du dernier album de Schuiten et Peeters avec les représentations architecturales futuristes de Paris du XIXe siècle à aujourd’hui. Un voyage extraordinaire.

Pourquoi “Revoir Paris”, alors que Schuiten & Peeters nous proposent un Paris futuriste, une utopie architecturale majeure sur laquelle plane une nouvelle héroïne : Kârinh ? “C’est un titre qui a deux sens, nous dit François Schuiten : celui de revenir à Paris et celui de le réinventer. La chanson de Charles Trenet est très belle lorsqu’il évoque sa volonté de retraverser Paris, d’y revenir. Mais on peut aussi revoir la ville, la réviser. Lorsque ce titre s’est imposé, l’idée de l’exposition était toute trouvée. Nous sommes venus voir la Cité de l’architecture en leur suggérant de montrer les utopies de Paris, tous ces rêves d’architectes dont je me suis nourri. La société des amis d’Alfred Robida, l’auteur d’une utopie célèbre du XXe Siècle, étaient présents hier, ils sont ravis que l’on réhabilite ce dessinateur oublié. J’étais tout content de leur dire combien je l’admire.”

L’idée de l’exposition est de montrer toutes les sources des auteurs et de faire l’alignement de ces rêves urbains, de ces inventions, de ces projections improbables comme ce projet d’immeuble en forme d’œuf proposé par l’architecte André Bruyère (1912-1998) et qui aurait bien pu être choisi en lieu et place de la “raffinerie” de Renzo Piano à Beaubourg.

Original article by Didier Pasamonik, published at November 21, 2014.
Read the whole story at Actua BD