Altaplana, world of Francois Schuiten and Benoit Peeters

the impossible & infinite encyclopedia of the world created by Schuiten & Peeters

User Tools

Site Tools


Sidebar

Main menu

Browse dictionary

Browse in logical order:
Persons | Cities | Albums | More...

Browse in chronological order:
Timeline | Obscure Timeline | New pages

Browse in alphabetical order:
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | XYZ


Visit also

Visit Catalogue

Visit Office of Passages

Visit Atlantic 12


Follow us!

Visit altaplana on Facebook Visit altaplana on twitter


Le Paris fantasmé de François Schuiten et Benoît Peeters

Le Paris fantasmé de François Schuiten et Benoît Peeters

Dans l'atelier bruxellois du dessinateur, les deux créateurs de la saga Les Cités obscures ont présenté les planches originales de leur nouvel album Revoir Paris, qui paraît aujourd'hui. Plongée dans un monde où l'imaginaire et le rêve ont droit de cité.

À quelques stations de train de Bruxelles, dans le quartier de Schaerbeek, une maison parmi tant d'autres renferme un trésor. La pièce mansardée du dernier étage abrite l'atelier du dessinateur François Schuiten: «C'est ici que je passe la plupart de mon temps» annonce le dessinateur en guise d‘accueil dans son antre, accompagné de son acolyte Benoît Peeters.

Un ciel saturé d'engins volants et d'écrans sphériques représentant les principaux monuments, une ville monde qui s'élargirait jusqu'au Havre… C'est en Belgique, donc, qu'est né le Paris fantasmé des deux auteurs. Dans le cadre enchanteur d'une maison typiquement bruxelloise, berceau de la monumentale saga rétrofuturiste Les Cités obscures, et aujourd'hui celui du diptyque Revoir Paris: «Benoît et moi, avons au fil des années tissé tout un travail autour de Paris», déclare le dessinateur,. On avait déjà traité Paris sur un mode imaginaire dans Les Cités Obscures avec la ville de Pâhry, sorte de double décalé empreint de la fantaisie particulière à la saga».

Dans Revoir Paris, la démarche est toute autre: «On voulait mettre en scène Paris dans notre monde avec un voyage assez loin dans le temps: «L'histoire démarre en 2156, deux siècles après notre naissance en 1956. Notre protagoniste, la jeune Kârinh a toujours rêvé de la Terre sans la connaître, à partir d'images dispersées et utopiques, recueillies dans les livres» nous éclaire Benoît Peeters. Née dans l'Arche, une colonie spatiale créée par d'anciens Terriens, l'héroïne est totalement dépendante de son Paris fantasmé. Elle consomme d'ailleurs une substance qui lui permet une immersion dans ses propres visions.de la capitale. Pour aller plus loin, elle acceptera de partir en mission vers la Terre pour se confronter à la réalité.

Original article by Aurélia Vertaldi published at 5 November 2014.
Read the whole story at Le Figaro